image

Le Management Maori

5 Principes clés issus du management Maori que vous pouvez appliquer immédiatement pour cultiver un leadership humain, connecté et tourné vers l’avenir.

Les Maoris sont un peuple habitant les îles Cook et la Nouvelle-Zélande. Leur management vient d’une tradition ancestrale et a inspiré les All Blacks, l’équipe de Nouvelle-Zélande de rugby.

1. Être en bonne santé

Pour les Maoris, être en bonne santé est essentiel pour un leader. Cela prend en compte l’aspect physique, mental, émotionnel et spirituel. Une meilleure santé suppose un meilleur jugement dans les situations difficiles et une meilleure gestion des émotions. Ainsi, le vrai leader est celui capable d’avoir les compétences professionnelles, mais aussi un bon état général.

Leçon : Prendre soin de soi quand on est manager est essentiel à une heure où les leaders sont souvent fatigués, stressés, voire soumis à des burn-out.

2. Être connecté

Un bon leader ou chef est celui qui crée du lien et fédère les membres du groupe autour d’un but plus grand que tous. D’ailleurs, pour les Maoris, le leader contribue à construire un “whanangatanga” c’est-à-dire une relation sincère et forte avec les autres. Pour eux, une entreprise est semblable à une famille dont le leader est le chef.

Leçon : Le rôle d’un leader est de susciter l’appartenance, l’adhésion et l’engagement dans un projet collectif.

3. Être clair

Reconnaître ses erreurs et si nécessaire changer de stratégie doit être l’une des qualités d’un leader maori. Ce qui demande alors à ce dernier d’être honnête, ouvert, transparent et clair. Il ne doit laisser planer aucun doute sur ses intentions, messages.

Leçon : Un bon leader se doit de rester cohérent dans ses actes, ses engagements envers les autres.

4. Être enraciné

Les Maoris accordent une place importante à leur culture, surtout les valeurs. Elles sont l’humilité, la sincérité, la capacité à se soucier des autres. Quiconque doit s’intéresser aux Maoris doit s’intéresser au minimum à leur culture.

Leçon : Un leader doit être attentif à la culture de ses collaborateurs afin de mieux les comprendre, mais aussi nourrir une culture d’entreprise.

5. Être informé

L’un des rôles d’un leader, c’est de prendre des décisions. Pour ce faire, il doit s’appuyer sur plusieurs sources d’informations pour minimiser les erreurs d’une part. D’autre part, il sera crucial pour lui de jouer collectif, car, il ne peut avoir toutes les compétences, connaissances. Il doit alors apprendre à s’appuyer sur les autres.

Leçon : Le leader n’est qu’un passeur dont son rôle, son travail s’inscrit dans une vision à long-terme.

Partagez-vous cette vision du leadership maori ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *